• En tant qu’amoureux de Madagascar, sensible à la situation économique actuel du pays, seriez-vous prêts à participer à un fond solidaire pour aider les TPE et entreprises individuelles à Madagascar ? Si oui, sous quelles conditions, si non, pourquoi?

Niaina Rakotoarivony
Niaina Rakotoarivony
alain
alain

le 20/03/2016 à 09:59 Citer ce message

ton idée es bonne , mais on va reprendre l'éternel réponse " on peut pas a cause de l'état " !! pour aider faudrait déja que l'état ne raquette pas les commercants , que les contrôles soit fait par des " incorruptibles " , puis aider tu sais trés bien que ceux qui voudrait sont ceux qui ont pas trop de moyens , comme moi on es combien a envoyer de l'argent a la famille ?! tu va me répondre que " toutes aides méme minim es toujours bonne a prendre " c sa ? lol ! oui je sais mais que fais un commercants avec a peu ?? il investit pas il " survie " déja en amenant a manger sur la table ! pour investir , en premier que l'état soit plus corruptible , que la sécurité des gens soit faites , car faut pas oublié , qu'un commercant qui " grandit " es la proie des voleurs ! alors il lui faut aussi de l'argent pour se " protéger " , c pas impossible d'aider , mais pas pour les " petits " comme moi ! je fais ce que je peut déja a faire survivre certaine personne de la famille , l'école de la petite , des affaires , ect ect ! peut étre que ta solution et de se regrouper , alors un autre probléme se présente .....la confiance ! quand tu voit que des association comme " la croix rouge " qui aide le minimum , mais capable d'investir dans des véhicules qui pourait nourir une famille de 4 confortablement pendant 10 ans alors que ces méme véhicules n'en non pas utilités , hors de questions de donner pour ce genre d' " association " ! hé oui tu la deviner , pas facile d'aider sans trop de moyen avec l'état actuelle du pays tout en étant sur de pas se faire arnaquer ! lol !
David Sugier
David Sugier

le 01/04/2016 à 22:16 Citer ce message

Bonjour à tous,

Je me présente, je m'appelle David, président de l'association FITSINJOVANA, qui à pour but principal de promouvoir le développement durable à Madagascar.

Je me permet d'intervenir sur ce forum, car l'idée d'un fond solidaire me triture l'esprit depuis quelques temps. Plus qu'un simple fond solidaire, je serai plus partant pour un fond d'investissement solidaire, ou toutes les parties serait gagnante. C'est à dire que ca ne serait plus de simple dons, mais de réels investissements. Une banque solidaire en quelque sorte. Il ne s'agit pas ici de demander quoique ce soit à ceux qui sont aidé, mais d'investir sur les marchés, et de repartir les plus values équitablement entre les investisseurs et les différents projets. Projets qui ne se limiterai pas aux tpe ou entreprises, mais surtou à la transmition de différents savoir faire (de nos jours on peu tout a fait produire soit même sont gaz a partir de dechets organiques, faire des paves a bases de plastiques, des maisons en pierre de tailles.... la liste est longue, et madagascar regorge de ressource et de talents). Il faut impérativement développer la créativité plus que l'assistanat

Il n'y a pas 50000 secrets, si il y a les moyens tout deviens possible....

Dans l'attente de vous lire, et de répondre à vos éventuels questions...
Francois Heizmann
Francois Heizmann

le 11/05/2016 à 19:29 Citer ce message

Il existe déjà des formules de micro finances qui ont été lancées dans le passé, la plus emblématique était la ZOB...
Un fond participatif pourquoi pas.
Mais quels serait les moyens de contrôle de l'utilisation des fonds, et comment faire en sorte qu'une fois lancé ce fond puisse s'autoalimenter ?
Une des seules solution serait de ne financer que des projets présentés par des femmes !
Commencer par former des ouvriers spécialisés au lieu de ne compter que sur des bricoleurs de génie certes, mais limités dans les possibilités d'acquérir des connaissances au cours d'une vie professionnelles.
J'ai vécu il y a plusieurs décennies l'absence de volonté "politique" de former des ouvriers menuisiers et métalliers à la lecture de plans d'exécution. Et l'échec de ma proposition d'en former dans le cadre d'une CCI locale.

Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×